Utilitaire.com

Utilitaire commerçant : quel fourgon choisir pour votre activité ?

Choisir un véhicule utilitaire n’est pas toujours un facile lorsqu’on ne s’y connait pas vraiment. En tant que commerçant, acquérir un utilitaire signifie adopter un nouvel outil de travail. Ainsi, lorsqu’il s’agit de choisir un fourgon, il faut se poser un certain nombre de questions. Quelle capacité de chargement ? Quelle énergie ? Quelles dimensions ? Il s’agit de faire le point sur vos besoins dans le but d’arriver à sélectionner le modèle idéal. Pour bien choisir l’utilitaire, il suffit d’établir les critères les plus importants.

Un fourgon pour quelle utilisation ?

En tant que commerçant, vous avez besoin d’un fourgon qui répond parfaitement à vos besoins. C’est pour cette raison que les constructeurs produisent des modèles en multiples versions afin de correspondre à chaque corps de métier. Afin de faire votre choix, vous devez ainsi commencer par définir l’usage que vous allez faire du véhicule. Effectivement, le modèle de fourgon dont vous allez bénéficier doit vous permettre de transporter le type de marchandises que vous proposez. Un fourgon tôlé équipé d’une caisse va notamment vous permettre de transporter des marchandises non périssables. Si vous le choisissez avec une cabine approfondie, vous aurez également la possibilité de transporter du personnel. Le fourgon à benne ou frigorifique n’a pas les mêmes finalités. Ce qui explique pourquoi il est nécessaire de définir l’usage qui sera fait du véhicule. Dans le cadre d’une activité de commerce ambulant par exemple, vous pouvez opter pour le fourgon plancher cabine qui vous permettra de vendre des produits. Il suffit d’effectuer quelques aménagements avec un hayon arrière, des étagères et une penderie coulissante.

Quelle taille de fourgon choisir ?

Encore une fois, tout dépendra de vos besoins. Si vous souhaitez faire du véhicule un magasin ambulant, vous allez devoir stocker un certain volume de produit et de matériels. Le plus petit modèle pourrait donc ne pas vous correspondre. En revanche, s’il s’agit d’un utilitaire destiné à la livraison en milieu urbain, le modèle compact sera moins encombrant et plus maniable. D’autre part, cela dépendra également du type de marchandises que vous commercialisez. Si elles sont volumineuses, vous n’avez pas d’autre choix que de recourir à un fourgon plus grand de type L2H2 et plus. Au-delà des dimensions, le volume et la charge utile constituent également des données clés lors du choix d’un utilitaire. Le volume utile correspondra au volume réel que vous pouvez exploiter à l’intérieur du véhicule. Quant à la charge utile, il s’agit du poids de charge maximum supporter par le véhicule en dehors de son propre poids. En termes de volume, les fourgons proposent de nos jours un chiffre allant de 7 à 22 mn3 selon les modèles et les dimensions, ce qui vous offre un large éventail de possibilités. En ce qui concerne la charge utile, elle varie entre 1 et 2 tonnes avec parfois la possibilité de remorquer une charge supplémentaire.

Quelle motorisation choisir pour son véhicule utilitaire ?

En France, la TVA sur les dépenses en carburant est récupérable, qu’il s’agisse d’un utilitaire à essence ou au diesel. Vous pouvez donc bénéficier de cet avantage fiscal, quelle que soit la motorisation choisie. Néanmoins, la question de la consommation s’avère également primordiale. Le fourgon à essence consomme beaucoup plus qu’un fourgon au diesel. D’ailleurs, il existe très peu de modèles équipés d’un moteur à essence sur le marché. En termes de consommation, il est conseillé de se tourner vers un modèle au diesel. De nos jours, les motorisations au diesel sont optimisées de manière à réduire davantage la consommation tout en limitant les émissions de gaz à effet de serre.

Vous avez également le choix du fourgon électrique. Vous profiterez alors d’une autonomie relativement satisfaisante et vous réduisez votre empreinte carbone. La situation actuelle évolue en faveur du véhicule électrique. Pour inciter l’achat, le gouvernement a pris des mesures visant à développer le secteur comme le bonus écologique ou la prime à la conversion. Les professionnels qui s’équipent avec ce type de fourgon sont même exonérés de taxe sur les véhicules de société.

Quels équipements essentiels pour un fourgon ?

Le choix des équipements et des configurations pratiques s’avère également essentiel en ce qui concerne le fourgon pour commerçant. Tout d’abord, la motorisation devra être puissante si le véhicule est amené à transporter des charges lourdes ou à parcourir de nombreux kilomètres. En ce qui concerne l’aménagement, les constructeurs proposent aujourd’hui divers choix allant d’un simple système d’arrimage à l’aménagement de rangements spécifiques en fonction de vos besoins. Le fourgon équipé d’ouverture latérale est l’idéal pour les activités de livraison en ville. Ainsi, vous pouvez vous stationner sur le bord des trottoirs pour réaliser plus facilement vos changements et déchargements. Il ne faut pas non plus lésiner sur la sécurité et le confort de conduite. Assurez-vous de disposer au minimum de l’ABS et de l’assistance au freinage d’urgence. Par la suite, vous pouvez personnaliser le véhicule avec d’autres options comme les airbags, les vitres électriques, la climatisation automatique et bien d’autres.

Fourgon pour commerçant : quel financement ?

Votre fourgon se doit de correspondre parfaitement à vos besoins pour assurer son efficacité. Cependant, comme votre activité est amenée à évoluer, vos besoins évolueront également, ce qui vous obligera à changer de véhicule d’ici quelques années. La question du financement s’avère ainsi primordiale. Avec l’achat classique, vous immobilisez des fonds et lorsque le moment de renouveler le véhicule arrivera vous serez obligé de passer par la revente, ce qui n’est pas une tâche facile. En revanche, le leasing vous évite d’immobiliser du capital, mais vous ne devenez pas propriétaire du fourgon. Vous le louez simplement pour en avoir l’usage. L’avantage du leasing est de réduire les investissements et d’offrir plus de flexibilité en matière d’utilisation. Les loyers sont déductibles du résultat de l’activité et les services de maintenance et de garantie sont inclus dans le contrat. La location longue durée est la solution la plus rentable pour un professionnel sauf si vous ne roulez pas plus de 10 000 km par an. Des frais de remise en état sont toutefois susceptibles de vous être facturés au moment de la restitution du bien en cas de légers chocs.